Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

CANAL + BURKINA a animé une conférence de presse ce mardi 20 avril 2021 à Ouagadougou. Co animée par M. Vincent Diby Kouassi Directeur Administratif et Financier et M Souaibou BA, Responsable Communication , l’objectif de cette rencontre était, entre autres, d’annoncer la montée de deux nouveaux médias burkinabè sur les bouquets CANAL + et de présenter le dispositif mis en place au Burkina Faso pour permettre la visibilité des medias burkinabè.

Désormais, ce sont dix chaines burkinabè qui émettront sur les bouquets CANAL+. Omega TV, ainsi que la chaine Canal Viim Koega (CVK) rejoignent en effet les huit autres chaines de télévision déjà disponibles. Au niveau des radios, le nombre passe de trois à quatre avec l’entrée de radio Oméga. 

CANAL + est présent dans 22 pays africains. Et d’après Souaïbou BA, responsable de la communication de CANAL+ BURKINA, l’arrivée de ces deux medias propulse le Burkina Faso au deuxième rang des pays africains ayant le plus de chaines disponible sur les Bouquets CANAL+. 

« De Paris à Douala, en passant par Abidjan, Cotonou, le Burkina Faso et tout ce que ses médias offrent vont être encore  plus connus et plus appréciés grâce à la présence de nos chaînes locales sur les bouquets CANAL+», se réjouit M. BA. Ce qui selon lui  « est à mettre avant tout à l’actif des médias Burkinabè  qui de par leurs vitalités, et leurs dynamismes offres des chaines en quantité et en qualité». 

Afin de permettre au maximum de Burkinabè de profiter de leurs chaines, les nouveaux medias sont accessibles dès le bouquet de base ACCESS. 

A la question de savoir quels sont les critères qu’un média doit remplir pour figurer sur les bouquets CANAL+, M. Bâ répond : « Il y a tout un dispositif mis en place pour détecter les medias qui doivent monter. Ce dispositif repose essentiellement sur trois critères : la capacité technique, la qualité des contenu et des programme, et la capacité financière». 

Pour le président du conseil d’administration de CVK, Elie Koumbem, c’est une "joie" d’émettre sur CANAL+ car «Ce que nous faisions qui était apprécié au niveau local, sera au niveau international surtout au niveau de la diaspora», a-t-il déclaré. 

Toujours offrir du nouveau

Quant au  directeur général de Omega, Ouezen Louis Oulon, il estime que cette montée sur les bouquets CANAL+ traduit l’esprit du groupe Omega qui est «toujours d’offrir quelque chose de nouveau» au public qui veut davantage de créations. 

Pour lui, la radio a déjà fait ses preuves et la télévision est sur la même lancée. «Aujourd’hui, Omega monte sur CANAL+. C’est un grand évènement pour son public friand d’informations exclusives et indépendantes. « Nous allons offrir mieux en allant dans le sens de l’information professionnelle qui va dans l’intérêt du public et qui va promouvoir la liberté d’expression, la bonne gouvernance et aussi l’éducation», a-t-il affirmé. 

Notons que Omega TV et CVK émettrons respectivement sur le canal 258 et 259 à partir du 22 avril prochain et sur le canal 570 pour radio Omega.

A en croire le responsable de la communication M. BA, CANAL+ ne se contente pas de créer de l’emploi et de la richesse au profit des Burkinabè. Il soutient énormément le secteur de la culture en y investissant énormément. 

C’est ainsi que CANAL+  produit, co-produit et diffuse depuis des années des contenus Burkinabè sur ses chaines comme c’est le cas récemment avec les films : "Le Bonnet de Modibo", "Frontières", "L’œil du Cyclone", "Sankara et moi". 

CANAL+ a également soutient également de nombreuses initiatives culturelles telle que : les Kundés, le FESPACO, les SOTIGUI Awards, des  Festivals..

Prenant la parole à la suite de M. BA, M. Diby a présenté les nouvelles chaines non Burkinabè qui rejoignent les bouquets CANAL+, notamment des chaînes de pays africains comme le Sénégal, le Mali, la Côte d’ivoire, etc. 

A ce sujet , il dira que CANAL+, tout en permettant au Burkina de s’ouvrir davantage au monde, ouvre également le monde au pays des hommes intègres.

Avant de conclure la conférence de presse, M. Vincent Diby a rappelé que les abonnés peuvent toujours profiter de la nouvelle semaine généreuse qui est en cours  afin de bénéficier de 7 jours de bonus aux chaines des bouquets supérieurs.

Pour profiter de cette offre, il tout juste de se réabonner avant la fin de son abonnement.

M. Diby a aussi rappelé que CANAL+ est entièrement à l’écoute de ses clients 24h/24h et 7J/7J via Messenger sur sa page Facebook, sur WhatsApp au numéro 57 60 00 00  pour les sollicitation liées à ses offres et produits, 54 44 27 27 pour les besoins d’assistance technique et enfin par appel au 30 75.