Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

image d'archives/CEP 2018

SOCIETE

Le ministre de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a procédé le mardi 3 septembre 2019 à Kaya au lancement officiel de la session spéciale des examens du CEP, du BEPC et du Bac, session de 2019 au profit des candidats des zones à forts défis sécuritaires. Il avait à ses côtés, Casimir B. SEGHDA, Gouverneur du Centre-nord et du Président du conseil régional et des Corps constitués de la région.

Après la tenue réussie de la session ordinaire des examens de 2019, le cap était mis pour la réussite de la session spéciale des examens du CEP, du BEPC et du Bac. Au total 1644 candidats qui n'avaient pu prendre part aux sessions de juin du fait de l'insécurité dans leurs contrées respectives, ont pris part à cette session.

Après avoir donné le top départ national matérialisé par l'ouverture de l'enveloppe de l'épreuve de rédaction, le Pr Stanislas Ouoro s'est dit satisfait du pari tenu. Regrouper autant de candidats, leur dispenser des cours de rattrapage et organiser comme il se doit leur examen afin qu'ils aient aussi leur chance de poursuivre leur cursus scolaire normal dans un tel contexte est une preuve manifeste du gouvernement d'asseoir un système éducatif résilient et il en veut pour preuve la création du secrétariat technique de l'éducation en situation d'urgence.

1306 candidats iront à la conquête du CEP dans 5 villes soit Djibo, Fada, Gorom-Gorom , Kaya, et Ouahigouya, 330 au BEPC dans les villes de Fada et Gorom-Gorom , et enfin pour le Bac , 8 candidats regroupés dans le centre unique de Ouagadougou soit au total 1644 candidats.

Tout en souhaitant beaucoup de réussites aux candidats, le ministre a saisi l'opportunité pour réitérer ses vifs remerciements à l'ensemble des partenaires techniques et financiers, aux gouverneurs des régions et du monde éducatif dont le précieux concours a permis de tenir la session spéciale à la satisfaction de tous.

DCPM/MENAPLN