Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

La police municipale de Ouagadougou a, au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 28 décembre 2017, présenté le nouveau matériel acquis pour lutter contre les stationnements dangereux, abusifs,  gênants sur les voies publiques et les chargements hors gares.

18 sabots de Denver -dont cinq pour les poids lourds et treize pour les petits véhicules- pour un coût global estimé à 150 millions de francs CFA.

C’est le nouveau matériel acquis par la police municipale. Aux dires du chargé de communication de cette police, Adama Pamtaba, ce matériel est destiné à lutter contre les stationnements dangereux, gênants et abusifs sur les voies publiques. «Ce dispositif est utilisé par les forces de police pour immobiliser un véhicule au lieu de l’enlever. Son acquisition permettra donc à l’Unité de contrôle des stationnements de la police municipale de renforcer son action sur le terrain», a-t-il expliqué.

A l’écouter, ces sabots de Denver viennent augmenter le matériel dont dispose la police municipale pour son travail.

Il a indiqué que, des outils du même type avaient déjà été achetés en 1996. Ce dispositif est renforcé dans les années 2000 et 2007 par deux grues élévatrices dont une d’une capacité de 80 tonnes afin de pouvoir juguler la problématique des stationnements.

M. Pamtaba a notifié que le bilan de l’action de sa structure à travers l’Unité de contrôle des stationnements à la date du 27 décembre dernier fait état de 300 véhicules mis en fourrière pour des problèmes de stationnements.

Pour ce faire, la police municipale invite tous les citoyens à l’observation stricte du code de la route, seul gage pour une sécurité routière absolue.