Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

L’Auberge du Houet, quartier koko, secteur 4 de Bobo-Dioulaso, a été le théâtre d’une scène inhabituel dimanche 19 novembre  2017 consistant en la destruction totale de ce lieu de jouissance par des jeunes dudit quartier sous les regards et les acclamations encourageants des anciens.

Surprises par la cohorte de jeunes venus démolir l’auberge,  les péripatéticiennes,  qui se reposaient après une nuit de travail, ont dû quitter précipitamment les lieux.  

Les griefs contre cette auberge, sanctuaire des prostitués, sont nombreux. L’auberge du Houet aurait été construite sur les tombes des tous premiers Kassamba Diaby de Bobo sur les bordures du marigot, derrière l’ex Ciné Houet.  En plus, les ordures du site seraient à l’origine de la mort des silures sacrées. 

Bien que native de Koko, et au fait des us et coutumes, la maitresse des lieux, dame K.D., a construit l’auberge malgré l’opposition des anciens du quartier.

Après  avoir annihilé plusieurs tentatives de destruction,  l’ex-conseillère municipale sous le régime de Blaise Compaoré n’a pas réussi à faire échec à l’assaut de ce dimanche 19 novembre  contre son auberge.