Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a pris part, hier après-midi, par visioconférence, à la 4e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Agence panafricaine de la Grande muraille verte (APGMV).

La conférence a réaffirmé l’importance de la Grande muraille verte qui s'étend de Dakar à Djibouti, avec comme ambition la restauration des terres dégradées, la protection de l’environnement, et la  consolidation du processus de développement.

Cette rencontre a été une occasion pour les participants d’échanger sur le fonctionnement du secrétariat exécutif,  le financement de l'organisation et la mise en œuvre des décisions issues du sommet des chefs d'Etat.

A l’issue de la conférence, le ministre burkinabè de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Siméon Sawadogo a fait un point à la presse. Selon lui, l’Agence panafricaine de la Grande muraille verte est un instrument que l’Union africaine a mis à la disposition des Etats dans le cadre de la lutte contre la déforestation et pour la restauration des écosystèmes. Elle est considérée comme un instrument de mise en œuvre des activités et les agences nationales, comme des structures d’exécution.

La réalisation de la Grande muraille verte nécessite environ 17,7 milliards de dollars US et permettra de créer 10 millions d’emplois verts, de restaurer 100 millions d’hectares de terres dégradées et de séquestrer 250 millions de tonnes de carbone.

« La Conférence des chefs d’Etat a préconisé que l’apport au niveau international soit fait sur la base des subventions et des dons afin de ne pas alourdir les dettes des Etats africains », a souligné le ministre Siméon Sawadogo.

Le président du Nigéria, Muhammadu Buhari a été élu président de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement et Dr Sayid de la République du Tchad nouveau Secrétaire exécutif de l’Agence panafricaine de la Grande muraille verte.

Le président du Faso a traduit l’engagement du Burkina Faso dans la mise en œuvre de toutes les recommandations de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement et  des projets de la Grande muraille verte.

Direction de la communication de la présidence du Faso