Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Selon cette dépêche de l'Agence d'information du Burkina (AIB), la coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), a reçu ce mercredi 30 mai 2018 des mains du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation(MENA) Stanislas Ouaro, le document technique devant servir à la rédaction d’un statut valorisant pour le personnel de l’éducation.

«Il s’agit d’une séance de remise d’un document technique devant servir à la rédaction d’un statut valorisant  pour le personnel de l’éducation. Cette remise dudit document à la coordination traduit la ferme volonté du gouvernement,  de respecter les engagements,  pris dans le cadre du protocole d’accord,  signé en fin janvier 2018», a indiqué le premier responsable du MENA, Stanislas Ouaro.

Le 27 janvier 2018, le gouvernent et la coordination nationale des syndicats de l’éducation, ont signé un protocole d’accord, après plusieurs mois de revendications qui ont failli mettre en péril l’année scolaire au Burkina Faso.

«23 points d’accords ont été matérialisés parmi lesquels figure celui relatif à la finalisation et à l’adoption diligente des travaux d’un comité technique sur le statut valorisant», a indiqué  le ministre Stanislas Ouaro.

Selon lui, le MENA  et la CNSE  avaient convenu que le gouvernement mette en place,  «un comité d’expert qui va mener une réflexion approfondie afin de proposer un document technique sur ledit statut au plus tard le 31 mai 2018», afin de servir de base d’échanges entre le gouvernement et la coordination dans le cadre  du statut général de la fonction publique d’Etat.

Ainsi, le gouvernement a mis en place le 26 avril 2018, un comité d’expert de 15 membres, présidé par le Directeur général de la fonction publique.

 «Les experts avaient pour objectifs de faire une analyse des missions et défis actuels du MENA, de dresser la liste exhaustive des emplois qui portent actuellement les missions dévolues au ministère, en ressortant les forces et les faiblesses du dispositif des emplois , de relever et analyser les difficultés  actuelles imputables aux ressources humaines , de proposer des pistes de solutions en matière de réorganisation du service public enseignement… », a expliqué, Stanislas Ouaro.

Le document technique devant servir de base  aux réflexions sur le statut des personnels de l’éducation a été élaboré, lors d’un atelier à Koudougou du 16 au 26 mai 2018. «C’est le premier point de notre plateforme qui est le statut valorisant. Aujourd’hui nous remercions le gouvernement qui a bien voulu nous disponibiliser le document en ce jour avant le délai imparti», a déclaré le président de la CNSE, Wendyam Zongo. «Nous attendons de voir le contenu pour  mieux apprécier parce que une chose est de respecter le timing, mais est-ce que le contenu est conforme aux aspirations des personnels de l’éducation ? », s’est-il interrogé.