Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

le député Jacques Maire à l'issue de l'audience

POLITIQUE

Le Président du Faso a reçu en audience, ce lundi dans la matinée, le député Jacques Maire, vice-président de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française.

Le député français est venu rendre compte au chef de l’Etat d’une invitation adressée au président de l’Assemblée nationale burkinabè, pour prendre part à une rencontre entre chefs de parlement des pays du G5 Sahel, autour du président l’Assemblée nationale française, au cours du second semestre de l’année 2018.

Il s’agit d’une conférence interparlementaire sur le G5 Sahel dont l’objectif est de permettre aux différents chefs de parlement de s’approprier les concepts de « partenariat développement et partenariat sécuritaire » à travers la Force du G5 Sahel, a-t-il expliqué. 

Jacques Maire a ajouté que les parlementaires représentent la communauté internationale dans sa diversité et il importe qu’ils puissent comprendre les stratégies des bailleurs de fonds qui financent une bonne partie de l’économie du Sahel. A l’issue de cette conférence de Paris, les participants vont élaborer des recommandations destinées aux exécutifs et aux bailleurs de fonds.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

*Le titre est de la rédaction