Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SPORT

Cyrille Bayala a signé pour 4 ans au RC Lens le 31 août dernier. Arrivé jeudi dernier après avoir joué avec la sélection du Burkina Faso puis dû régler des soucis administratifs, il est entré en jeu à Valenciennes vendredi (1-0, 7e journée de Ligue 2). Présenté à la presse ce dimanche, il ne se montre pas effrayé par la situation du club, déjà battu 7 fois.

Lensois.com : Cyrille Bayala, comment se déroulent vos premiers jours au RC Lens ?
Tout se passe très bien. J’ai été très bien accueilli par mes coéquipiers et l’encadrement. Je me sens déjà bien ici et je suis très content d’être parmi ce groupe. Je connais la situation. Je sais qu’en ce moment, le club traverse des moments difficiles, mais c’est aussi la raison pour laquelle il a voulu me recruter. Je n’ai pas peur. Nous allons travailler et redresser la barre.

Quel type de joueur êtes-vous, quel est votre poste préférentiel ?
Je suis plus ailier droit. J’ai surtout joué dans ce registre ces 2 dernières années. Je peux également jouer à gauche ou en soutien de l’attaquant, mais je joue plus à droite.

Sur ce que vous avez vu du RC Lens, qu’en pensez-vous ?
J’ai côtoyé un peu ces joueurs, j’ai vu quelques matches… L’équipe joue très bien. Contre Valenciennes, nous avions le contrôle du match. En ce moment, je pense que c’est surtout dans la tête, dans le mental. Quand on manque de confiance, on a peur de prendre des risques. Sinon dans le jeu, nous n’avons rien à envier. Nous devons surtout travailler mentalement. Une victoire ou un point et tout décollera.

Vous concernant, venant d’arriver, vous avez l’avantage de ne pas douter…
On peut dire ça, mais étant maintenant dans ce groupe, je commence déjà à ressentir la pression. Je n’ai pas encore vécu certaines situations, mais il faut aussi de la pression pour que les choses bougent. Je prends cela positivement.

Cette saison est importante pour vous. Il y a cette première année au RC Lens, mais ne faites-vous pas de la Coupe du monde un autre objectif ?
Actuellement, nous sommes en tête de notre poule éliminatoire avec le Burkina Faso. Nous espérons obtenir une première qualification en Coupe du monde. C’est un gros objectif. Nous espérons vraiment pouvoir aller en Russie. Côté lensois, le club jouait la montée ces dernières années. C’est mal parti mais il reste des matches, tout est possible en football et j’espère réaliser ces 2 objectifs.

Que savez-vous de Bollaert ?
Je sais que c’est un bon stade, surtout côté fans. Il y a un très beau public. Cela me motive déjà pour faire mes débuts dans cette enceinte. Les supporters sont nombreux et bons, ils poussent l’équipe. Peut-être qu’actuellement c’est difficile, mais nous ne sommes pas bien placés.

Propos recueillis par Christophe Schaad (lensois.com)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir