Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SPORT

Jacque Aka est chef de service production à la radio Jam FM en Côte d’Ivoire. A l’issue des VIIIè jeux de la Francophonie tenues du 21 au 30 juillet 2017 dans la capitale ivoirienne, il donne ici son appréciation et s’interroge sur le devenir des infrastructures réalisées à cette occasion.


Fasozine : Comment appréciez-vous l’organisation de ces jeux ?

Jacque Aka: les Jeux de la Francophonie ont été organisés pour montrer la qualité et la valeur de chaque pays. Et cela dans une ambiance conviviale avec certains pays qui ont en commun la langue française. Mais, je pense que l’idéal aurait été de mettre en exergue tout ce que nous avons sur le plan culturel, pour permettre à tous ceux qui viennent en Côte d’Ivoire d’apprécier et de contempler nos valeurs culturelles.

On a l'impression que vous reprochez quelque chose à l’organisation...

Je déplore le fait que les autorités ivoiriennes se mettent en costumes à la cérémonie d’ouverture. Cela ne présente rien de l’Ivoirien. Le costume est beau certes mais, il est occidental. Il y a une soixantaine d’ethnies en Côte d’Ivoire et on aurait dû permettre aux invités de découvrir nos valeurs culturelles à travers nos tenues locales. Il n’y a pas eu également de bonne politique participative en termes de communication. Et cela a joué négativement sur l’engouement lors de ces VIIIè jeux. On a pas vraiment senti la présence massive des Ivoiriens sur les différents sites simplement parce qu’ils ne se sont pas approprié cette Francophonie.

On peut néanmoins se réjouir des nouvelles infrastructures?

Je ne veux pas vendre mon pays mais on est en droit de se poser des questions sur le devenir de ces infrastructures. Il y a plus de 4 000 participants qui ont été hébergés lors de ces jeux. On pourrait donc attribuer ces bâtiments aux étudiants qui sont en manque actuellement même si c’est payant. Les résultats du baccalauréat sont tombés pendant que ces jeux se déroulent. Cela veut dire qu’il y a de nouveaux étudiants qui arrivent. Ces sites pourraient donc permettre à l’Etat d’accueillir ces étudiants qui sont dans le besoin.