Aujourd'hui,

Christian N. D. Agossa, directeur général de la CRRH-UEMOA.

ECONOMIE

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA) a tenu le mercredi 20 mai 2020, sa 9ème Assemblée Générale Ordinaire et sa 11ème Assemblée Générale Extraordinaire, par visioconférence, sous la Présidence de Monsieur Younoussi TOURE, Président du Conseil d’Administration de la CRRH-UEMOA. 

Ont également pris part aux sessions, Monsieur Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD et Administrateur de la CRRH-UEMOA, Monsieur Francis EZIN, représentant de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), Actionnaire et Administrateur de la CRRH-UEMOA, Monsieur Christian AGOSSA, Directeur Général de la CRRH-UEMOA et plusieurs autres actionnaires ou leurs représentants.

L’Assemblée Générale Extraordinaire a procédé à une modification des  Statuts de la CRRH-UEMOA en ajustant son objet social à  l’extension visualisée  des activités de l’institution au refinancement des prêts au logement consentis par les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) et a renouvelé, en faveur du  Conseil d’Administration, une autorisation d’augmentation de capital de deux milliards de FCFA avec délégation de pouvoirs,  en application de l’article 567-1 de l’Acte Uniforme OHADA portant droit des Sociétés Commerciales et du Groupement d’Intérêt Economique.

L’Assemblée Générale Ordinaire a approuvé les comptes de la CRRH-UEMOA pour l’exercice 2019 avec un résultat net de 1 243 MFCFA, et décidé de son affectation en réserves et report à nouveau. 

Au titre de la gouvernance, l’Assemblée Générale Ordinaire, après avoir pris acte de la démission de la SFI du Conseil d’Administration de la CRRH-UEMOA en raison de ses dispositions statutaires, a ratifié la nomination de Monsieur Louis ADANDE en qualité d’Administrateur Intuitu personae pour le mandat restant à courir de la SFI, soit jusqu’à l’issue de l’Assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2021. Cette nomination sera effective après l’approbation de la Commission Bancaire, conformément à la règlementation en vigueur.

L’Assemblée Générale Ordinaire a enfin autorisé au titre du programme d’activités 2020 de la CRRH-UEMOA, l’émission d’obligations, à concurrence de quatre-vingt milliards (80.000.000.000) de FCFA, pour le refinancement de prêts au logement consentis par les banques actionnaires. 

A propos de la CRRH-UEMOA 

La CRRH-UEMOA est une initiative régionale en faveur d’un meilleur financement de l’habitat dans les pays de l’UEMOA. Son actionnariat est constitué de 55 banques commerciales de l’Union ; de la BOAD, première institution de financement à long terme de l’UEMOA ; de la Société Financière Internationale (SFI), filiale du groupe de la Banque Mondiale pour le financement du secteur privé; de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), institution de financement à long terme de la CEDEAO, et de Shelter Afrique, institution continentale dédiée à la promotion et au financement de l’habitat en Afrique .

La CRRH-UEMOA offre aux établissements de crédit de l’UEMOA, la possibilité d’accéder à des ressources longues, pour le refinancement des prêts à l’habitat consentis à leurs clients, et à des taux compétitifs.

Au 31 décembre 2019, la CRRH-UEMOA a, en presque huit années d’activités opérationnelles, mobilisé un total de 200,3 Milliards FCFA de ressources longues, pour le refinancement de prêts aux logements consentis par 35 banques actionnaires couvrant les 08 pays de l’UEMOA.

La CRRH-UEMOA est notée depuis 2015 par l’agence Bloomfield Investment Corporation. Depuis 2018, elle est notée AA+ à long terme, avec perspective stable. En 2015 et 2016 elle a été notée AA avec perspective stable, et en 2017, elle a obtenu la note AA avec perspective positive. Ces notes font de la CRRH-UEMOA, depuis 2015, l’un des risques les plus sûrs sur le marché financier de l’UEMOA. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.crrhuemoa.org.

La CRRH-UEMOA, Finançons ensemble, l’accès à la propriété pour tous.

Fait à Lomé, le 20 mai 2020

Christian N. D. AGOSSA

Directeur Général

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé