Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Au moins 14 personnes dont 9 d'une même famille, ont été tuées mercredi à Komsilga dans la commune la commune de Zimtanga, informe l'AIB qui cite des témoins.

Quatorze personnes dont trois de sexe féminin ont été tuées mercredi 21 septembre 2022 entre le village de Bayen Foulgo et de Komsilga, ont rapporté plusieurs sources à l’AIB. 

Selon le récit fait par l’agence, «Le mardi 20 septembre, les habitants des villages de Komsilga et de Bayen Foulgo se sont retrouvés sur initiative endogène pour réparer un ouvrage de franchissement qui relie les deux localités. Comme ils n’ont pas pu terminer les travaux le même jour, ils se donnés rendez-vous le 21 matin pour continuer. Malheureusement, des hommes armés ont eu vent de l’initiative et ont devancé sur les lieux à pied en s’abritant dans les champs qui jouxtent la route et à proximité de l’ouvrage. C’est ainsi que quatre premières personnes qui sont arrivées sur le sentier ont été kidnappées et assassinées à l’arme blanche.  Quand les VDP sont arrivés pour sécuriser les lieux, il y a eu un affrontement. Dans leur repli, les hommes armés ont tiré sur des passants faisant six autres morts»

L’AIB signale qu’après les événements, une femme, ses deux fillettes et son garçonnet au dos dans une charrette, ont sauté sur une mine au niveau du sentier en question. 

Après cette attaque, l’armée et les VDP ont envahi la localité et procèderaient à un ratissage.

Source: Agence d’information du Burkina