Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Pour contrer la Covid-19, le Collège des Oulémas de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) décide de suspendre les prières dans toutes les mosquées. 

«Le jeudi 19 mars 2020, le Collège des Oulémas de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sur convocation du Président du présidium, s’est tenu en session extraordinaire au siège de la Fédération aux fins d’examen et de prise de mesures relatives à la prévention du coronavirus au sein de la communauté.

Les Oulémas de la Oummah islamique du Burkina Faso, après analyse de l’évolution de la pandémie dans notre pays et en droite ligne de la dynamique de prévention enclenchée par les autorités, se fondant sur les dispositions islamiques en matière de gestions des épidémies, décident de:

1. La suspension des prières dans toutes les mosquées sur toute l'étendue du territoire burkinabè y compris celles de Djoumah (prière de vendredi). Toutefois, les appels à la prière sont maintenus pour rappeler aux fidèles de prier à domicile ;

2. La suspension des cérémonies collectives de baptême, de mariage, d’enterrement, de douas et tous autres évènements cultuels musulmans nécessitant un rassemblement de plus 50 personnes; 

La FAIB décide de la suspension temporaire des prières et des regroupements socio-cultuels musulmans.»

Fédération des Associations Islamiques du Burkina