Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Dans le cadre des ses tournées régionales d’information et de sensibilisation sur le 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) était le mercredi 16 octobre dernier à Banfora (Région des Cascades) et à Kaya (Région du Centre-Nord).

L’objectif de ces rencontres régionales était d’informer, sensibiliser et mobiliser tous les acteurs au niveau déconcentré pour la réussite de l’opération de dénombrement qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national du 16 novembre au 15 décembre 2019.

Que ce soit à Banfora qu’à Kaya, les tenants et les aboutissants ont été expliqués aux différents acteurs et leur implication non négligeable a été souhaitée. A Banfora, la rencontre a été présidée par le gouverneur de la région, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré.

« Le recensement dans notre région nous permettra d’avoir des statistiques et à nos différents services de disposer de données. (…) Je voudrai inviter tout citoyen de la région des Cascades ou vivant sur notre territoire à s’impliquer pour la réussite de cette opération. D’abord en sensibilisant son entourage, en réservant un bon accueil aux agents terrains et à fournir toutes les informations nécessaires qui leur seront demandées » a fait savoir le gouverneur de la région des Cascades pour qui sa région est déjà prête pour la phase de dénombrement.

Pour André Bakouan, responsable de la division communication et diffusion des résultats au bureau central du Recensement, ces tournées régionales sont très importantes car elles constituent une tribune « pour donner toute l’information nécessaire pour assurer une bonne connaissance des objectifs attendus de l’opération afin de permettre à tous les acteurs au niveau régional d’être des relais d’informations auprès des autres acteurs et auprès des populations sur le bien fondé de ce recensement ». 

A Kaya, l'implication des acteurs a été souhaitée

A Kaya, dans le Centre-nord, les forces vives ont été également imprégnées des enjeux du processus et de son bien fondé. Patrice Sorgho, Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, représentant le gouverneur a assuré que les populations seront sensibilisées afin de rendre la tâche simple aux agents recenseurs qui seront déployés dans sa zone. 

La Région du Centre-nord connait depuis plusieurs mois des attaques terroristes à répétition. Sur la question, M. Sorgho rassure : « Concernant l’aspect sécuritaire, des mesures appropriées sont en train d’être prise » a-t-il laissé entendre. 

Notons que pour être compter par les agents recenseurs, il est important que chaque membre de famille présente l'une des pièces administratives que sont la carte nationale d'identité, le passeport, l'acte de naissance ou le jugement supplétif, et enfin le livret de famille.