Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

©Dr

SOCIETE

Le ministère du commerce interdit désormais la vente des liqueurs et autres spiritueux dans des emballages plastiques et les petits conditionnements. Selon ledit ministère, cette mesure de lutte contre les boissons frelatées vise à préserver la santé de la jeunesse burkinabè.

Ils sont vendus dans de petits sachets plastiques à 100 FCFA l’unité ou plus dans quelques kiosques de fortunes dans plusieurs localités du pays. Ces boissons frelatées nuisent gravement à la santé de leurs consommateurs car échappant à tout contrôle sanitaire et par les services du département en charge du Commerce.

Désormais et à compter du 6 septembre, il est interdit de « produire, d’importer, de commercialiser de détenir, d’offrir à titre gratuit des liqueurs et autres boissons spiritueuses en sachets plastiques » sur toute l’étendue du territoire national. Cette mesure d’interdiction concerne aussi les bouteilles PET contenant ces mêmes produits de capacité inférieure à 30 centilitres.

Dans cette optique, le ministère du commerce informe que ses services compétents effectueront des opérations de contrôle en vue de procéder au retrait du marché des produits concernés et tout contrevenant s’exposera à des sanctions. Aussi, un numéro vert a été mis à la disposition des populations pour signaler le non respect de cette mesure.

Le ministère du commerce avait également annoncé la suspension des importations des huiles alimentaires et du sucre jusqu’à nouvel ordre dans le but de soutenir les industries locales.

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé