Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

Alizèta Sanou/Kouda promotrice de l'institut Horlina

SOCIETE

L'Institut de beauté et de santé Horlina propose à la clientèle une panoplie de produits naturels. Horlina, c'est aussi une gamme de produits cosmétiques et alimentaires d'une soixantaine d'éléments. L'ouverture officielle cet nouvel institut a eu lieu le samedi 7 septembre 2019 à Ouagadougou en présence de la promotrice Alizèta Sanou/Kouda, archiviste de formation.

'L'idée de transformer les produits naturels pour les soins de beauté et surtout de santé, est parti d'un certain nombre de voyages que j'ai effectué. Je me suis rendu compte que dans ces pays, l'on avait des produits faits à base de plantes naturelles. Ces produits destinés aux soins de beauté et de santé et au bien-être des populations desdits pays est aussi vendus hors de leurs frontières.  Une sorte de promotion et de valorisation des produits et partant du pays. Je me suis dit pourquoi ne pas en faire autant dans mon pays car, c'est un créneau qui pouvait être porteur comme n'étant pas saturé et un créneau qui peut être source d'employabilité des femmes et des jeunes, d'où l'idée de créer un centre comme Horlina", a expliqué la promotrice Alizèta Kouda dont l'objectif principal est de valoriser les produits locaux.

En plus d'une multitude de produits naturels déjà existants tels que les savons, les anti rides, les anti tâches, les huiles essentielles entre autres, l'institut Horlina se lance ainsi dans la transformation et la production des produits naturels pour les soins de santé. Pour ce faire, aux produits cosmétiques, s'ajoutent cinq infusions à savoir l'infusion rein, aphrodisiaque, minceur, fémina et l'infusion relax. L'institut Horlina est aussi une autre dimension de massage, une salle de relaxation, des soins corporels et un espace de formation. Aux dires de la promotrice, l'espace de formation est surtout de permettre aux jeunes de pouvoir apprendre, se former afin de s'auto-employer et d'employer d'autres jeunes.

Portant plusieurs "casquettes", notamment de fonctionnaire d'État, femme au foyer et entrepreneurs, dame Sanou tient à donner l'exemple de femme battante à ses filles. ‹‹Etre femme est un véritable atout. C'est aussi de montrer une autre image de la femme à mes filles. Pas celle qui se lamente, qui tend la main, mais celle qui, quand elle veut elle peut'', a martélé cette archiviste de profession.

Il est à noter que l'institut Horlina ambitionne mettre en place une coopérative de femme pour transformer les produits naturels pour les soins de santé et les cosmétiques.

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé