Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

Alizèta Sanou/Kouda promotrice de l'institut Horlina

SOCIETE

L'Institut de beauté et de santé Horlina propose à la clientèle une panoplie de produits naturels. Horlina, c'est aussi une gamme de produits cosmétiques et alimentaires d'une soixantaine d'éléments. L'ouverture officielle cet nouvel institut a eu lieu le samedi 7 septembre 2019 à Ouagadougou en présence de la promotrice Alizèta Sanou/Kouda, archiviste de formation.

'L'idée de transformer les produits naturels pour les soins de beauté et surtout de santé, est parti d'un certain nombre de voyages que j'ai effectué. Je me suis rendu compte que dans ces pays, l'on avait des produits faits à base de plantes naturelles. Ces produits destinés aux soins de beauté et de santé et au bien-être des populations desdits pays est aussi vendus hors de leurs frontières.  Une sorte de promotion et de valorisation des produits et partant du pays. Je me suis dit pourquoi ne pas en faire autant dans mon pays car, c'est un créneau qui pouvait être porteur comme n'étant pas saturé et un créneau qui peut être source d'employabilité des femmes et des jeunes, d'où l'idée de créer un centre comme Horlina", a expliqué la promotrice Alizèta Kouda dont l'objectif principal est de valoriser les produits locaux.

En plus d'une multitude de produits naturels déjà existants tels que les savons, les anti rides, les anti tâches, les huiles essentielles entre autres, l'institut Horlina se lance ainsi dans la transformation et la production des produits naturels pour les soins de santé. Pour ce faire, aux produits cosmétiques, s'ajoutent cinq infusions à savoir l'infusion rein, aphrodisiaque, minceur, fémina et l'infusion relax. L'institut Horlina est aussi une autre dimension de massage, une salle de relaxation, des soins corporels et un espace de formation. Aux dires de la promotrice, l'espace de formation est surtout de permettre aux jeunes de pouvoir apprendre, se former afin de s'auto-employer et d'employer d'autres jeunes.

Portant plusieurs "casquettes", notamment de fonctionnaire d'État, femme au foyer et entrepreneurs, dame Sanou tient à donner l'exemple de femme battante à ses filles. ‹‹Etre femme est un véritable atout. C'est aussi de montrer une autre image de la femme à mes filles. Pas celle qui se lamente, qui tend la main, mais celle qui, quand elle veut elle peut'', a martélé cette archiviste de profession.

Il est à noter que l'institut Horlina ambitionne mettre en place une coopérative de femme pour transformer les produits naturels pour les soins de santé et les cosmétiques.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé