Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

SOCIETE

En tout 29 personnes ont été tuées ce samedi 8 septembre 2019 dans le Centre-Nord et le Sahel du Burkina Faso dans deux attaques meurtrières.  

La première attaque de nature terroriste a été perpétrée ce  dimanche 8 septembre 2019 contre un convoi de vivre sur l’axe Dablo-Kelbo a entraîné la mort de 14 civils et des dégâts matériels important, selon un communiqué du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement du Burkina Faso.

«Le gouvernement réitère sa disponibilité à accompagner les organisations et les institutions intervenant dans l’action humanitaire pour la réussite de leur mission», assure le document.  

Sur l’axe Barsalogho-Guendbila, c’est un camion de transport qui a sauté sur un engin explosif improvisé, rapporte un second communiqué.

Le bilan provisoire fait état de 15 morts et de six blessés qui ont été évacués vers des centres de santé. 

«Ce drame intervient alors que d’importants efforts de sécurisation en cours dans cette région», fait remarquer le communiqué, en appelant les populations et les transporteurs à se «conformer aux consignes de sécurité et à s’assurer de la praticabilité des voies par une collaboration avec les Forces de défense et des sécurité»

Le 19 août 2019, 24 soldats avaient été tués dans une attaque menée par des terroristes contre une unité militaire dans le nord du Burkina Faso. 

 

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé