Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

le ministre de l'Education nationale procédant à l'ouverture de l'enveloppe des épreuves

SOCIETE

C’est parti pour la session 2019 du Certificat d’études primaires (CEP). 419 260 candidats sont inscrits pour cette session soit un taux d’accroissement de plus de 7% cette année. 

Le ministre en charge de l’Education nationale, M. Stanislas Ouaro a procédé ce mardi 11 juin 2019 au lancement officiel du CEP dans la commune rurale de Koubri (Région du Centre). Pour la première épreuve de la rédaction, les élèves devaient faire le récit d’une promenade qu’ils ont fait. 

Cette année, l’effectif connait une baisse avec près d’un millier de candidats dans certaines  zones touchées par l’insécurité qui ne composeront pas en même temps que leurs camarades. Mais un examen spécial sera organisé pour eux. « Nous avons malheureusement  au regard du contexte sécuritaire été obligés  hier soir d’annulé l’examen du CEP à Gasséliki. Après l’attaque d’Arbinda, les populations se sont dispersées et il n’était pas possible de réunir les enfants. Ils sont au nombre de 68. Très bientôt on pourra dire quels sont les élèves pour lesquels nous prononcerons une année blanche et quels sont les élèves qui auront une session spéciale d’examen » a laissé entendre M. Stanislas Ouaro.

Le taux de succès à la session de 2018 était d’environ 65%. Rendez-vous est pris le 20 juin prochain pour les premiers résultats.