Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

SOCIETE

Via une lettre circulaire diffusée ce 22 mai 2019, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a décidé de lever son mot d’ordre de boycott d’activités pédagogiques et administratives pour compter de ce jeudi 23 mai à 00h.

La CNSE avait initié ce boycott pour amener le gouvernement à prendre des mesures pour une application «effective et correcte» du protocole d’accord signé en janvier 2018

La circulaire rappelle que l’action de la coordination a permis la mise en place de commissions de correction des indemnités de logement et spécifiques avec des résultats appréciables pour la fin du mois de mai 2019 ; une opération de traitement, de constatation financière de la bonification d'échelon et partant des avancements de 2017 ayant donné des niveaux de correction en nette évolution pour la fin de mai 2019 ; la finalisation de la rédaction du statut valorisant ; la définition du trousseau pédagogique, la communication d’éléments d’avancée sur le dossier des personnels des ex-garderies populaires. 

«Après analyse, la coordination décide de a levée du mot d’ordre dans tous ses aspects pour compter du jeudi 23 mai 2019 à 00h». La CNSE appelle ses militants à «prendre des dispositions pour une reprise effective de l’ensemble des activités pédagogiques et administratives sur tout le territoire national». 

A Ouagadougou, elle compte tenir une assemblée générale ce vendredi pour faire le point des avancées.  

Notons qu'après avoir trouvé un accord avec le gouvernement sur la rédaction du statut valorisant du personnel d’éducation et de recherche le vendredi 3 mai dernier, la CNSE avait réadapté son mot d’ordre de boycott en autorisant ses membres professeurs d’EPS à administrer les épreuves sportives des différents examens nationaux et en mettant fin aux sit-in prévus tous les jours. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé