Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

Image d'illustration

SOCIETE

Selon  un communiqué du ministère burkinabè en charge de la Défense nationale, l’opération militaire qui a permis la libération des quatre otages (Deux français, une Sud-coréenne et une Américaine) a été menée conjointement dans la nuit du 9 au 10 mai par « les forces spéciales françaises en collaboration avec les services américains et les forces de défense du Burkina Faso ».

La note rendue publique ce 10 mai et signé par le ministre de la Défense nationale, Moumina Cheriff Sy, informe aussi que les otages libérés ont été « tous  enlevés au préalable  hors du Burkina Faso ».  Ladite opération a permis la neutralisation de quatre terroristes. Cependant, deux militaires français ont péri au cours de la manœuvre.

M. Sy a salué « la collaboration entre les différents pays engagés dans la lutte contre le terrorisme » et a réaffirmé la détermination forces de défense et de sécurité burkinabè dans la sécurisation de l’ensemble du territoire. 

Notons que les otages seront reçus ce samedi 11 mai 2019 par le président du Faso au palais présidentiel.

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé