Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 

SOCIETE

Cinq enseignants ont été tués vendredi 26 avril 2019 par des assaillants à Maytagou, une localité située à une vingtaine de kilomètres de Comin-Yanga dans la province du Koulpélogo, région du Centre-est, annonce l’Agence d’informations du Burkina.

C’est dans l’après-midi du vendredi, alors que les enseignants s’apprêtaient à boucler une journée de travail que des individus armés ont fait irruption dans l’école primaire située à Maytagou, à mi-cheval entre Fada N’Gourma et Comin-Yanga, relate l’AIB.

Ils assassinent cinq enseignants et en blesse un autre. Un 7e enseignant,  qui faisait ses ablutions pour la prière, sera lui et épargné.

Après leur forfait, les assaillants ont disparu dans la nature.

«Cet assassinat traduit la volonté des forces obscures de plonger notre pays dans les ténèbres. Nous ne courberons pas l’échine et resterons debout», a réagi samedi matin le président du Faso Roch Kaboré sur tweeter.