Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat

SOCIETE

 Le chef d'Etat-major général des armées (CMGA), le général Moïse Miningou était face à la presse ce vendredi 12 avril 2019 pour faire le point de l'opération Otapuanu qui a débuté le 7 mars 2019 dans la Région de l'Est et du Centre-Est à la demande du Chef suprême des armées.

L'objectif de cette opération militaire qui est de restaurer l'autorité de l'Etat dans les zones concernées par des attaques terroristes connait trois phases à savoir:

✓ La reconnaissance de l'offensive,

✓La stabilisation de la zone,

✓La consolidation

Dans les déclarations du CEMGA, l'opération Otapuanu dans la région de l'Est est à la troisième phase qui est celle de la consolidation. Elle est un vrai succès car l'objectif est atteint. Beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes, les services administratifs fonctionnent, l'espoir retrouvé auprès de la population.

Malheureusement, malgré les efforts et stratégies déployés sur le terrain, 7 soldats ont perdu leur vie sur le champ de bataille et 9 autres blessés sont en soin. Une centaine d'individus ont été interpellés.

Le CEMGA déclare qu'il n'y a pas eu d'exécution sommaire.

En cette occasion, le CEMGA encourage une fois de plus tous les acteurs de l'opération Otapuanu et particulièrement ceux qui sont sur le front. Il remercie par ailleurs la population pour leur franche collaboration et les autorités administratives, coutumières et religieuses pour le soutien indéfectible.

Source: Service communication et des relations publiques de la Mairie de Fada N’Gourma

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé