Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

Le président du CSC va rencontrer la direction des impôts

SOCIETE

Ce Vendredi 25 janvier 2019, les responsables  de médias, des organisations professionnelles du secteur des médias et des agences de communication se sont tenus devant le collège des conseillers du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) pour recevoir leurs vœux  pour  l’année 2019. 

Mathias Tankoano, président du CSC  et ses collaborateurs ont reçu les hommes et femmes de médias dans la maison de l’institution chargée de la régulation des médias dans le cadre d’une présentation de vœux. En raison de la situation nationale, cette cérémonie qui fut aussi un moment d’échange s’est  voulue sobre selon le premier responsable du CSC  « Au-delà du rituel, la cérémonie de cet après-midi est d’une importance capitale pour le collège des conseillers en ce sens qu’elle constitue une opportunité d’échange entre l’instance de régulation et le monde de la communication ».

La question sécuritaire du pays est revenue sur la table au cours de cette cérémonie. Les médias, selon Mathias Tankoano ont un grand rôle a joué dans la lutte contre le terrorisme et doivent être considérés comme des partenaires privilégiés des autorités en charge de la lutte anti-terroriste  en éveillant et en sensibilisant les citoyens sur le réflexe sécuritaire et le rôle de sentinelle qu’ils doivent jouer. « Ils doivent notamment  s’interdire de diffuser certaines information sur les positions stratégiques des forces de défense et de sécurité et éviter d’installer la psychose et la terreur et de l’insécurité dans l’esprit des citoyens ».

Le nouveau  collège des conseillers compte engager des initiatives en faveur des médias.  A cet effet, il organise  le 31 janvier 2019 une rencontre avec la direction générale des impôts pour envisager des allègements fiscaux et parafiscaux au profit des entreprises de presses. 

Il s’agit aussi, entre autres, de la mise en place d’un comité de protection, de la création d’une centrale d’achats pour la presse écrite, d’un appui au comité « cartes de presse » pour la relance de leurs  activités  en urgence, et d’une réflexion sur la rationalisation des appuis de l’Etat à la presse privée. Le collège  prévoit aussi l’ébauche d’une réflexion d’ensemble sur les difficultés de mise en œuvre de la convention collective et  une synergie d’action avec le ministère de la communication sur l’accélération du processus de basculement de la Télévision Numérique Terrestre. 

Au nom des associations professionnelles des médias, Cyriaque Paré a d’abord félicité  le nouveau collège avant de leur soumettre  quelques doléances :  « nous attendons que vous preniez l’initiative de convoquer une réflexion collective autour de la relecture de la loi organique  portant organisation et fonctionnement du CSC en vue de renforcer la crédibilité et la légitimité de l’institution mais surtout de la dépolitiser .Nous souhaitons que vous  vous impliquez dans l’opérationnalisation de la loi portant droit d’ accès de l’information qui a été votée depuis plusieurs années et dont les professionnels de médias attendent patiemment sa mise en œuvre. Nous vous invitons à étudier la possibilité de prendre en charge  le fonctionnement du comité technique de la carte de presse » a-t-il affirmé.  Ce moment d’échange a pris fin en toute convivialité autour d’un cocktail.