Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Ramata Zongo/Yaméogo, la première femme burkinabè à embrasser le métier de conducteur de taxi en France, est décédée le 26 janvier 2018, selon un communiqué de l’ambassade du Burkina Faso à Paris.

D’après le comumniqué, Ramata Zongo/Yaméogo est décédée au Burkina Faso où elle séjournait. «Établie de longue date en France, Mme Zongo a été la première femme burkinabè conductrice de taxi parisien, activité qu’elle a commencée en 1979», précise  le communiqué.

«On retient d’elle sa générosité, sa sociabilité et surtout, sa disponibilité à aider ses compatriotes, dont beaucoup ont embrassé le métier de conducteur de taxi grâce à ses entregents», ajoute le document.

Sa bravoure avait conduit les organisateurs de la Journée internationale de la Femme organisée à l’ambassade du Burkina Faso à Paris à la désigner comme marraine en 2016.

L’assistance avait pu alors découvrir le parcours exemplaire de cette mère et grande-mère qui lui a valu la médaille de  chevalier de l’Ordre du Mérite burkinabè en 2014.