Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 

Les médicaments et matériels médicaux spoliés d'un hôpital public par les deux agents (Ph.SM)

SOCIETE

Un agent de santé qui transportait des médicaments frauduleusement soustrait d’un hôpital public s’est fait mettre la main au collet, alors qu’il tentait de convoyer son butin à domicile, le mercredi 11 juillet aux environs de midi à Bobo-Dioulasso.


Le jour des faits, le suspect, un agent de santé du Burkina Faso, s’est retrouvé nez à nez avec une patrouille motorisée du Service régional de la police judiciaire de Bobo-Dioulasso. le butin se composait de matériel (matériel chirurgical, aspirateur, pèse-bébé, imprimante, etc.), mais aussi de 4 360 boites d’Artesun estimé à 13 million de francs CFA, soustraits des stocks des structures de santé publique par l’agent de santé, a indiqué ce mardi, le chef régional de la police judiciaire,  le commissaire Sayibou Galbane. 

L’Artesun, le produit pharmaceutique volé, est un anti paludéen subventionné par le gouvernement burkinabé dans le cadre sa politique de gratuité de soins des enfants zéro à cinq ans et des femmes  enceintes.

L’agent indélicat aurait dénoncé le receleur qui est également un agent de santé. Il était chargé de revendre les produits volés directement aux malades ainsi qu’aux dépôts pharmaceutiques privés, selon la police. Evoquant les nécessités d’enquête, la police a refusé de donner le nom de l’hôpital victime du vol. Pour les mêmes raisons, les présumés coupables n’ont pas été présentés à la presse.