Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Trois hommes ont échangé ce mercredi 12 juillet 2017 des tirs avec une patrouille de la police à Doumbala, dans la province de la Kossi, avant de prendre la fuite, selon l’Agence d’informations du Burkina.


Les assaillants étaient vêtus de noir et armés de fusils d’assaut. Ils ont ouvert le feu quand une patrouille de la police, alertée par la population, a tenté de les interpeller. L'incident se serait passé aux environs de 6 h, à Konkuykoro, entre Dassi et Doumbala, dans la province de la Kossi.  Il n’y a pas eu de blessé.

De son côté, Sidwaya affirme que les assaillants ont abandonné leur engin pour se diriger vers Tienekuy, à la frontière du Mali. Les Forces de défense et de sécurité sont à leurs recherche.

Reste à connaitre l'identité des assaillants et leur motivation. De 2015 à 2016,  le Burkina Faso a essuyé plus d’une vingtaine d’attaques ou agressions de nature terroriste qui se sont soldées par plus de 70 pertes en vies humaines, selon un décompte du ministère de la Sécurité. La première attaque a eu lieu le 4 avril 2015 contre une patrouille de gendarmerie, suivie de l’enlèvement du Roumain  Gherghut Lulian, agent de sécurité à la mine de Tambao. L’une d’elle, qui a frappé le centre de la capitale, a fait une trentaine de morts le 15 janvier 2016.