Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Des éléments de la police nationale affectés au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (Chu-Yo) ont saisi dans la soirée du lundi 10 juillet 2017, 9 cartons de produits pharmaceutiques des mains de 8 personnes. Selon les informations du service de communication de l’hôpital publiées sur sa page Facebook, les personnes ont été appréhendées alors qu’elles ressortaient du centre hospitalier avec lesdits produits en véhicule.

« Certains pour se justifier disent être des délégués médicaux, sans en apporter la moindre preuve formelle. Il en est de même pour d’autres qui sont des agents de santé officiant hors du CHU-YO, ou au sein de la structure, et qui prétendaient que les produits saisis en leur possession étaient destinés à des parents malades » a relaté l’hôpital dans son post.

Pour l’hôpital, les neuf cartons de médicaments saisis seront examinés par un pharmacien et les présumés propriétaires devront montrer les preuves  à la police de l’usage qu’ils faisaient ou comptaient-ils faire avant toute restitution. 

Par ailleurs, les premiers responsables de l’hôpital Yalgado  ont tenu à saluer cette saisine de la police  qui selon eux « concoure à la lutte contre toutes les pratiques malsaines, et autres cas de vols devenus malheureusement monnaie courante depuis des années au sein de l’hôpital ».