Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Les agents du Syndicat autonome du Trésor du Burkina Faso (SATB) sont hors de leurs bureaux depuis ce matin du 24 avril et ce, jusqu’au 26 avril prochain. Ils observent un sit-in de 72 heures sans service minimum sur toute l’étendue du territoire. Ces agents exigent la satisfaction totale de leur plateforme revendicative minimale déposée devant les autorités depuis 2016.


Malgré les négociations avec le gouvernement, le SATB maintient ce sit-in pour exiger la satisfaction totale de sa plateforme revendicative minimale, a laissé entendre le secrétaire général adjoint de la section de Koulouba, Harouna Sawadogo. De ses explications, il ressort que la plateforme a été déposée depuis 2016 mais sans suite favorable. «Elle a été déposée depuis 2016 et jusqu’à présent nous avons tenu à rappeler au gouvernement la satisfaction de notre plateforme et à nos jours rien n’a été fait; donc, nous tenons à aller en mouvement pour leur signifier notre détermination à satisfaire nos revendications», a-t-il justifié.

Concernant les conséquences que ce sit-in sans service minimum pourrait engendrer au niveau du fonctionnement de l’Etat ou de ses institutions, M. Sawadogo a indiqué que le gouvernement a été prévenu pour éviter ce disfonctionnement. Mais, il a précisé que les salaires des fonctionnaires ne seront pas pris en otage. «Nous tenons à dire que en ce qui concerne les salaires des travailleurs, nous allons prendre des dispositions pour qu’ils soient payés dans les meilleurs délais», a-t-il lancé.

S’agissant de leur plateforme revendicative, le Harouna Sawadogo a notifié qu’au départ, c’était une plateforme générale de 32 points qui a été réduite en 19 points pour demander la satisfaction de ces 19 points. Et c’est dans cette plateforme revendicative minimale, que le SATB exige entre autres l’institution d’un statut autonome pour l’agent du Trésor, l’établissement d’un plan de carrière pour les agents du Trésor et l’opérationnalisation des trésoreries principales dans les 45 provinces du pays.

«Si après ce sit-in de 72 heures nous n’obtenons pas satisfaction, d’autres mesures viendront par la suite pour renforcer la détermination de notre mouvement. Par conséquent, nous demandons au gouvernement de se pencher sérieusement sur nos préoccupations afin de les satisfaire» a conclu le secrétaire général du SATB.