Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid), qui a entamé une grève de 120 heures depuis le 20 mars dernier, était face à la presse ce mardi 21 mars 2017 à Ouagadougou.


Au cours de sa conférence de presse, le Snaid, a accusé le ministre en charge des Finances et le directeur général des impôts de «poser sans gêne des actes visiblement contraires à toute volonté politique de mobilisation optimale de ressources», avec la bénédiction du gouvernement.

A titre illustratif, le secrétaire général du syndicat, Nongo Grégoire Traoré, cite un cas récent, celui de la disparition d’un agent de recouvrement de la Direction des moyennes entreprises du Centre II,  qui serait parti avec une somme de plus de 75 millions de F CFA.

Cet agent, précise le secrétaire général du Snaid, n’avait pas été nommé caissier mais exerçait la fonction de caissier principal. Mais comme le receveur dont il relevait directement est maire d’une commune rurale et absorbé par la politique, il aurait confié la caisse à l’agent de recouvrement qui en a profité pour se faire la balle avec 75 millions.

Il n’avait à peine que deux ans de service.  «Les supérieurs hiérarchiques de cet agent, le directeur des moyennes entreprises, Badelson Bado, son receveur des impôts, Younga Mamadou, maire d’une commune rurale, doivent rendre compte dans cette affaire», a martelé M. Traoré.