Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

L’école B de Baraboulé, localité située à 30 km de la ville de Djibo, province du Soum (Région du Sahel) a pris feu hier mardi 14 mars 2017. Selon des informations des autorités locales et des habitants, ce sont les quatre classes de cette école sous paillote qui auraient été consumés par les flammes dans la nuit.

Les causes de cet incendie n’ont pas encore été élucidées lorsque nous bouclions ces lignes. Et contrairement à des informations véhiculées hier, aucun enlèvement de personne n’a eu lieu.  «Il n’y a pas eu de coup de feu ni de perte en vie humaine », ont rapporté nos confrères de la radio Oméga, citant des habitants de la localité.

La partie Nord de notre pays est en proie à des menaces terroristes depuis plus d’une année. Les commissariats de police de districts de Baraboulé et de Tongomayel, avaient été attaqués dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 février 2017 par de prséumés terroristes.  Le 3 mars dernier, le directeur d'une école et un habitant ont été tués dans la localité de Kourfayel (7 kms de Djibo), après que des individus eurent menacé des enseignants de la région en fin janvier, les sommant d'enseigner l'arabe à la place du français. L'acte aurait été commis par des individus armés non identifiés.