Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le chef du Gouvernement, Albert Ouédraogo, s’est entretenu ce jeudi 31 mars 2022 dans la matinée, avec une délégation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), conduite par son président, Elysée Ouédraogo. Ce dernier a révélé à sa sortie d’audience, que les échanges ont surtout porté sur l’organisation des prochaines élections, en vue d’un retour à une vie constitutionnelle normale dans notre pays. 

« Nous avons eu des assurances de la part du chef du Gouvernement, sur l’accompagnement de notre institution, en ce qui concerne l’organisation des élections. Il était important pour nous, d’avoir ces assurances, pour travailler et nous mettre à la tâche, tout de suite, pour préparer toutes ces échéances qui s’ouvrent, dans le cadre de cette Transition ».

Ces propos sont du président de la CENI, Elysée Ouédraogo. Accompagné de quelques collaborateurs, il est venu échanger ce jeudi 31 mars 2022 avec le Premier ministre, Albert Ouédraogo, notamment sur l’organisation des futures élections dans notre pays.

De son avis, il y a plusieurs mandats qui doivent être renouvelés dans notre pays à la fin de la Transition et il est également évoqué le passage à une nouvelle République. Tout cela, a souligné Elysée Ouédraogo, induit l’organisation de consultations électorales et référendaires. 

« Si la CENI est en charge de l’organisation concrète des élections, les autres aspects liés à la fixation du calendrier et la mobilisation des ressources, sont du ressort du Gouvernement. Sur ce volet, le Premier ministre nous a traduit son engagement à nous accompagner, pour que nous puissions accomplir cette mission importante de la Transition, qui est d’organiser le retour à une vie constitutionnelle normale », s’est réjoui le président de la CENI.

Il a par ailleurs estimé que cette période de transition offre l’opportunité d’aller en profondeur sur la relecture du code électoral (révisé en décembre 2021), « pour l’améliorer substantiellement, et prendre en compte certaines réformes importantes qui étaient souhaitées par la classe politique ». 

DCRP/Primature