Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Des militaires en uniforme ont annoncé lundi 24 janvier 2022 à la télévision nationale avoir pris le pouvoir au Burkina Faso, s’engageant au « retour à un ordre constitutionnel » dans « un délai raisonnable ».

Lisant un communiqué signé du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui assure désormais le pouvoir, le capitaine S. Kader Ouédraogo a annoncé que, compte-tenu de la situation sécuritaire qui menace les fondements du Burkina, de l’incapacité du pouvoir à unir les Burkinabè pour faire face à la situation et l’exaspération des différentes couches sociales de la nation, l'armée a décidé de s'emparer du pouvoir. 

Le (MPSR), « qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité, a ainsi décidé de mettre fin au pouvoir de M. Marc Roch Christian Kaboré ce 24 janvier 2022 », a annoncé le capitaine Kader Ouedraogo, entouré d’une quinzaine de soldats à la télévision. Selon les militaires, « les opérations se sont déroulées sans effusion de sang et sans aucune violence physique sur les personnes arrêtées, qui sont détenues dans un lieu sûr dans le respect de leur dignité ».

Le MPSR a décidé de suspendre la Constitution, de dissoudre l’Assemblée nationale et le gouvernement, de fermer les frontières aériennes et terrestres et d’instaurer un couvre-feu de 21h à 5h du matin

Lundi matin, plusieurs journalistes avaient vu près de la résidence du chef de l’Etat trois véhicules criblés de balles. Des traces de sang étaient visibles sur l’un d’eux.

Des tirs avaient été entendus dimanche soir près de la résidence du chef de l’Etat et un hélicoptère avait survolé la zone tous feux éteints, selon des résidents.