Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé la cérémonie de prise d’armes à la place de la Nation marquant le 59e anniversaire des Forces armées nationales, placé sous le thème : « Union sacrée des populations autour des Forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme ».

Le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à soutenir les Forces armées nationales et les forces de défense et de sécurité dans leur combat contre l’hydre terroriste et à garantir l’intégrité du Burkina Faso. « Le Burkina Faso restera débout hier avec nos ancêtres, comme aujourd’hui avec nous. Nous maintiendrons coûte que coûte, vaille que vaille, l’intégrité de notre territoire. Je suis convaincu que unis et solidaires nous pourrons remporter cette victoire » a-t-il déclaré à la presse à l’issue de la cérémonie.

Cette commémoration a été sobre au regard du contexte sécuritaire du pays, marqué par des attaques terroristes depuis 2016. Pour le président du Faso, les forces de défense et de sécurité sont engagées dans cette guerre asymétrique, qui nécessite une collaboration active des populations.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a salué l’engagement et le dévouement des forces de défense et de sécurité dans ce combat difficile. « Un combat nouveau, qui ne répond pas aux normes classiques de la guerre. La Nation leur est définitivement redevable pour cet engagement, jusqu’au prix suprême, qui est la vie» a-t-il dit avant de rendre un hommage à tous ceux qui sont tombés sous les balles assassines du terrorisme.

Le président du Faso, est revenu sur la complexité de cette guerre qu'il prévoit longue et « pour lequel nos adversaires de tous ordres tentent de nous démoraliser, de créer une certaine panique en notre sein ».

Revisitant, l’histoire, le chef de l’Etat a attiré l’attention sur la vie des nations, qui ont connu des moments difficiles. « C’est vrai, nous avons perdu beaucoup de soldats, nous avons perdu beaucoup dans les populations civiles, (...), quand on regarde l’histoire d’autres pays, il y a eu des moments qui n’ont pas été glorieux comme nous le vivons aujourd’hui » a-t-il dit, avant d’appeler à nouveau à la solidarité aussi bien nationale qu’internationale dans la lutte contre le terrorisme.

Au cours de la cérémonie des médailles ont été décernées à 56 hommes et femmes qui se sont illustrés dans l’exercice de leurs métiers. Ces médailles sont de quatre catégories : la médaille d’honneur militaire, la médaille militaire, celle commémorative et la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir