Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu hier mardi 17 septembre 2019 en fin de matinée, le commandant du Commandement américain pour l’Afrique (Africom), le général Stephen Townsend. Le défi sécuritaire auquel notre pays et la sous-région sont confrontés a été au centre des échanges.

« Nous avons eu des discussions très positives et très productives sur les défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso et le peuple burkinabè font face », a déclaré le général américain à l’issue de l’audience avec le chef de l’Etat.

Le général Stephen Townsend a, à cet effet indiqué qu’Africom va assister le Burkina Faso dans la formation, en termes d’équipements et à travers le renforcement de la coopération avec les différents partenaires déjà engagés sur le terrain.

Le général Townsend a souligné que les défis sécuritaires du Burkina Faso requièrent de vastes initiatives politiques, économiques et militaires afin de susciter un changement positif.

Dans ce sens, le commandant d’Africom a relevé l’importance pour les États-Unis de continuer à soutenir « les efforts internationaux déployés au Burkina Faso ».

Il a, par ailleurs, ajouté que « la solution doit venir des forces de défense et de sécurité burkinabè ». Et à travers le soutien et le partenariat avec les États-Unis d’Amérique, les forces de défense et sécurité vont pouvoir faire face au défi sécuritaire et vaincre.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir