Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu hier mardi 17 septembre 2019 en fin de matinée, le commandant du Commandement américain pour l’Afrique (Africom), le général Stephen Townsend. Le défi sécuritaire auquel notre pays et la sous-région sont confrontés a été au centre des échanges.

« Nous avons eu des discussions très positives et très productives sur les défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso et le peuple burkinabè font face », a déclaré le général américain à l’issue de l’audience avec le chef de l’Etat.

Le général Stephen Townsend a, à cet effet indiqué qu’Africom va assister le Burkina Faso dans la formation, en termes d’équipements et à travers le renforcement de la coopération avec les différents partenaires déjà engagés sur le terrain.

Le général Townsend a souligné que les défis sécuritaires du Burkina Faso requièrent de vastes initiatives politiques, économiques et militaires afin de susciter un changement positif.

Dans ce sens, le commandant d’Africom a relevé l’importance pour les États-Unis de continuer à soutenir « les efforts internationaux déployés au Burkina Faso ».

Il a, par ailleurs, ajouté que « la solution doit venir des forces de défense et de sécurité burkinabè ». Et à travers le soutien et le partenariat avec les États-Unis d’Amérique, les forces de défense et sécurité vont pouvoir faire face au défi sécuritaire et vaincre.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé