Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

«La chambre d'instruction a émis un avis favorable à la demande d'extradition». C’est la seule phrase prononcée aujourd'hui au procès de François Compaoré à Paris, selon la section française du Balai citoyen. 

Inculpé d'incitation à assassinat dans l'affaire du journaliste Norbert Zongo tué le 13 décembre 1998, alors qu'il enquêtait sur la mort de son chauffeur, François Compaoré, frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré, a été interpellé le 29 octobre 2017 à Paris suite à un mandat d’arrêt international lancé par la justice burkinabè, avant d’être placé sous contrôle judiciaire.

Le Burkina réclame son extradition et décision de la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris était initialement attendue le 3 octobre.

Mais le juge a décidé de renvoyer le délibéré pour ce 5 décembre, le temps d’examiner les preuves fournies par le Burkina Faso.

De son côté, Jeune Afrique fait remarquer que l’extradition du petit frère de Blaise Compaoré pourrait encore prendre du temps. Les avocats de François Compaoré  ont déjà introduit un pourvoi en cassation. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir