Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

POLITIQUE

Les opérations de sécurisation réalisées par les unités déployées au Nord du pays pendant la période de fin d’année ont permis d’interpeller de nombreux suspects et de neutraliser des engins explosifs, selon ce communiqué de l’Etat-major général des armées.

«Dans le cadre des activités de sécurisation du territoire, les unités du GFAT mènent quotidiennement des opérations dans le Nord du Burkina Faso. La fin de l’année 2017 a été intense pour les unités qui ont redoublé d’efforts pour assurer la quiétude des populations.

Avec l’appui de l’Armée de l’Air, des unités de Gendarmerie et de la Police, ces actions ont permis d’interpeller des individus suspectés d’être en lien avec les groupes armés extrémistes et violents qui sévissent dans les provinces du Nord du Burkina.

Sur la base d’informations précises obtenues par nos services, ce sont environ 200 individus qui ont été interpellés. Après vérification de leur identité dans le strict respect des lois internationales et nationales, 33 individus ont été transférés aux unités de police ou de gendarmerie pour les besoins d’investigation pendant que les autres ont été libérés.

En outre, ces opérations ont permis de fouiller et de découvrir des zones de refuge et des camps d’entrainement qui ont tous été détruits. Nos unités ont également pu récupérer des armes, des munitions, du matériel entrant dans la fabrication d’Engins Explosifs Improvisés (explosifs, détonateurs, engrais chimiques, mèches lentes), ainsi que des comprimés de Tramadol et de faux documents.

Les Forces Armées Nationales se félicitent de la collaboration de plus en plus accrue des populations et les exhortent à poursuivre cet élan afin de soutenir les unités engagées dans les activités de sécurisation. Elles rassurent les populations que les actions menées visent essentiellement à les protéger contre les groupes armés terroristes.»

Ouagadougou, le 15 Janvier 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé