Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

Le MDL Ilboudo a été blessé lors de la patrouille qui a suivie l’attaque.

POLITIQUE

Suite aux récentes attaques terroristes à Nassoumbou, dans le Nord du Burkina Faso, deux éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ont été blessés et évacués à Ouagadougou. Ce vendredi 24 mars 2017, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, s’est rendu à leur chevet.


Dans la matinée du lundi 20 mars 2017 aux environs de 11h, le détachement militaire de Nassoumbou, localité située à 45 kilomètres au nord de Djibo, a essuyé des « tirs de harcèlement » provenant d’individus non encore identifiés. Des projectiles, qui sont tombés dans les environs du camp, ont légèrement blessé un soldat du détachement. Il s’agit du soldat de 2è classe, A. Compaoré qui a eu des brûlures au visage et qui est hospitalisé à l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Selon le capitaine Wilfrid Ouédraogo, le médecin traitant, «le pronostic vital du blessé n’est plus engagé mais plutôt le pronostic fonctionnel».

En ce qui concerne le Marechal des logis M. Ilboudo qui lui a été blessé lors de la patrouille qui a suivie l’attaque, sa vie serait hors de danger. Hospitalisé à l’hôpital national Blaise Compaoré, le MDL Ilboudo a bénéficié d’une intervention chirurgicale. Au moment où la délégation ministérielle lui rendait visite, il était en réanimation.

Espérant que les choses s’améliorent positivement, le ministre de la Défense, au nom du chef suprême des armées Roch Marc Christian Kaboré, du gouvernement et de l’Etat-major général des armées a félicité et encouragé le personnel de santé qui a fait preuve de professionnalisme et de sacrifice pour que la vie des deux soldats ne soit pas menacée.

«Nous pouvons dire aujourd’hui que nos valeureux soldats pourront bientôt retrouver leurs différentes familles», promet le ministre. «Nos soldats qui sont au Nord font face à une adversité qui n’est pas classique. Nos Forces de défense et de sécurité ont appris à s’adapter à cette nouvelle forme de menace et ont montré leur bravoure et leur efficacité sur le terrain grâce aux résultats du terrain», a fait remarquer Jean-Claude Bouda. Il invite d’ailleurs les populations à faire preuve de solidarité en soutenant les FDS, car «les valeurs républicaines et de tolérances en dépendent».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir