Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

MONDE

Au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel, annonçant la réélection du président Uhuru Kenyatta, son principal challenger Raila Odinga a annoncé son intention de saisir la Cour suprême. De toute évidence, il s’agira pour le chef de file de l’opposition de contester les résultats de cette présidentielle 2017.

«Ce n’est que le début, nous n’allons pas accepter et aller de l’avant», a martelé Raila Odinga, candidat malheureux à la présidentielle kenyane. Alors qu’il dénonçait une fraude massive au soir du scrutin, qui annonçait son rival vainqueur, Odinga a annoncé officiellement ce mercredi 16 août sa volonté de saisir la Cour suprême en vue de contester l’issu du vote.

C’est au cours d’une conférence de presse que le candidat perdant a réaffirmé son désaccord suite aux résultats donnés par la commission électorale indépendante. «Nous avons décidé de saisir la Cour et montrer au monde la fabrication d’un pouvoir généré par ordinateur», a-t-il laissé entendre.  

Celui-ci a expliqué vouloir choisir la voie légale pour éviter que son pays ne sombre dans le chaos. Car selon lui, «les kényans n’ont pas besoin de recourir à la violence pour obtenir justice». C’est pourquoi, «nous défendrons nos droits de se rassembler et de manifester. Nous organiserons des veillées, des minutes de silence, nous battrons le tambour et ferons tout ce qui est possible pour attirer pacifiquement l’attention sur ces injustices électorales flagrantes», déclare-t-il.

Par ailleurs, les résultats qui ont été rendus public ce vendredi 11 août par la commission électorale indépendante donnent Uhuru Kenyatta vainqueur avec 54,27% contre 44,74% pour le sieur Odinga.