Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

MONDE

Au lendemain du scrutin législatif au Sénégal, alors que les résultats définitifs n’ont pas encore été prononcés, la majorité présidentielle serait en pole position pour passer haut les mains cette étape. C’est ce qu’affirment des responsables du parti au pouvoir qui estiment avoir «damé le pion» à leurs rivaux.

Les Sénégalais sont encore dans l’attente des résultats des législatives 2017. Mais pour la coalition à laquelle appartient le parti du président Macky Sall, c’est déjà dans la poche. Selon les dires de la tête de liste, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, la majorité présidentielle «est sortie victorieuse (…) en raflant tous les départements », excepté trois. Si l’on s’en tient aux propos du leader de la coalition Benoo Book Wakar, la victoire serait acquise.

Cependant, pour l’heure, il semble être difficile d’en savoir davantage, dans la mesure où aucun résultat officiel n’a été proclamé. Toutefois, si la coalition de l’actuel chef de l’Etat sénégalais s’adjuge une victoire écrasante sur l’ensemble du territoire, il est à retenir la riposte de l’opposition.

Cette dernière se targue d’avoir bénéficié de la confiance des populations du côté de Dakar, et s’indigne quant aux déclarations faites par la majorité. « Notre victoire à Dakar est sans contestation (…) aussi claire comme le soleil à midi », a rétorqué Cheickh Guèye, se réclamant de la coalition dirigée par le maire de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis le mois de mars. Ceux-ci fustigent l’organisation de ces législatives de ce 30 juillet 2017. Pour eux, « ce sont les élections les plus mal organisées depuis l’indépendance », a affirmé Bamba Fall, un responsable de la coalition du maire de Dakar.  

En outre, toujours dans la compilation des différents procès-verbaux, la commission électorale devrait se prononcer sur les résultats définitifs ce mercredi au plus tard.