Aujourd'hui,
URGENT
Somalie: la militante des droits de l'homme Almaas Elman tuée par balle (RFI)
Environnement: un tiers des plantes tropicales africaines risquent de disparaître (RFI)
Israël: la Justice annonce  la mise en examen du Premier ministre Benyamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance
Burkina: la campagne agricole 2019-2020 enregistre une production céréalière de 5,02 millions de tonnes (AIB)
Burkina: l’Union Européenne a procédé à la remise de 4 blindés de type Bastion au bataillon burkinabè de la force conjointe du G5 Sahel
Burkina: au moins 18 terroristes abattus dans l'attaque d'une gendarmerie à Arbinda
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021

Depuis 2017, le Burkina Faso n'est plus en reste de cette dynamique unique d'envergure internationale qu'est celle des (Apac). Emergée au tournant des années 2000, l'approche Apac est aujourd'hui adoptée et promue dans au moins 160 pays. Afin d'apporter plus de visibilité pour cette nouvelle expérience, un atelier tri-national (Burkina, Bénin et Niger) se tient du 7 au 8 novembre 2019 dans la capitale burkinabè. La cérémonie d'ouverture a eu lieu ce jeudi 7 novembre.

Débuté au mois de juillet 2019, l’opération 10.000 plants lancée par le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a pris fin le samedi 19 octobre 2019 à la ceinture verte de Ouagadougou. Sur une superficie de 2 hectares, 800 plants ont été porté en terre, portant le nombre total d'arbres plantés à 10.069.

Lancée en juillet 2019, l’opération 10.000 plants du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) se poursuit. Le vendredi 18 octobre 2019, la commune de Koubri a reçu son lot d’arbres de la part du FPDCT. 1000 au total, a mise en terre de ces arbres a été faite par autorités politico-administratives, responsables du FPDCT, journalistes et avec la participation des élèves et des agents de santé de la localité.

©RTB

Les Eaux et Forêts du Burkina ont saisi 20 peaux de crocodiles et deux pointes d’ivoire d’éléphants. La présentation à la presse des spécimens d’animaux sauvages intégralement protégés est intervenue ce 16 août 2019 à Ouagadougou. Une synthèse de la RTB.

©PNB-BF

Le biodigesteur est cette technique simple permettant à partir des déjections animales de produire du biogaz. Pour la valorisation du biodigesteur, l’Etat burkinabè a créé en 2010 le Programme national de biodigesteur (PNB-BF). En mai 2019, nous avons rencontré Xavier Bambara, coordonnateur du PNB-BF qui a répondu à nos questions portant sur le biodigesteur et la structure qu’il dirige.

Image d'illustration

Ceci est la déclaration du ministre burkinabè en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière, à l’occasion du lancement de la campagne 2019 de reforestation. 

Image d'illustration

Dans un communiqué de presse parvenu à Fasozine, l’équipe du projet Target Malaria a confirmé avoir procédé hier lundi 1er juillet au lâchage « à petite échelle de moustiques mâles stériles génétiquement modifiés »  dans la localité de Bana à Bobo-Dioulasso. L’équipe a rassuré que tout était sous contrôle et qu’elle a reçu au préalable toutes les autorisations réglementaires et éthiques des autorités burkinabè avant ledit lâchage.

Selon une source proche de la Coalition pour la Protection du Patrimoine génétique africain (Copagen) et du Collectif citoyen pour l’Agroécologie (CCAE), le lâchage-test des moustiques génétiquement modifiés, projet piloté par Target Malaria, serait prévu pour ce lundi 1er juillet 2019 dans le village de Bana, localité située dans l’arrondissement 7 de la commune de Bobo Dioulasso. Une opération confirmée par Target Malaria contacté par Fasozine.

©Dr

La journée mondiale de l’environnement (JME) a été initiée par l’Organisation des Nations Unies en 1972, à l’occasion de l’ouverture de la conférence des Nations unies sur l’environnement de Stockholm. La journée mondiale de l’environnement met en avant un enjeu spécifique important différent chaque année concernant l’environnement. Elle est célébrée chaque 5 juin. Cette année, Le thème a été axé sur la sensibilisation à la pollution de l’air. 

Ceci est le message du ministre burkinabè en charge de l’environnement,  Batio Bassière,  à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement célébrée chaque 5 juin.

«L’Heure est grave, tout le monde le sait, c’est la forêt de Kua qui défraie la chronique parce que notre gouvernement n’a trouvé autre lieu que cette forêt classée depuis 1936 pour y construire un hôpital». Tels sont les propos de la Coalition citoyenne pour la préservation de l’environnement (CCPE) au cours d’une conférence de presse ce vendredi 31 mai 2019 à Ouagadougou. Selon ladite coalition, s’attaquer aux forêts de la région des Hauts-Bassins, c’est compromettre la disponibilité et la qualité des ressources en eau dans cette partie du Burkina.

©Dr

La voûte nubienne est un procédé architectural ancestral venu de l’Egypte antique. Cette technique est dit-on adaptée à certaines régions africaines. Mais que renferme exactement cette notion de voûte nubienne ?

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé