Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

©Premier ministère

ECONOMIE

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en audience le jeudi 5 septembre 2019 dans la soirée, une délégation de l’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP) conduite par son président Dramane Milloho. Cette délégation a saisi cette opportunité pour présenter l’ARCOP dans toute sa diversité au Chef du Gouvernement, ainsi que le rapport d’activités 2018 qui sera publié dans les jours à venir.

Pour cette première rencontre avec le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, le président de l’ARCOP a tenu à présenter sa structure avec toutes ses composantes. Il a aussi partagé avec le Premier ministre, les résultats des activités de l’insitution durant l’année 2018. « Nous avons présenté au Premier ministre, le rapport 2018 de l’ARCOP qui comporte 10 chapitres qui traitent des activités diversifiées de l’organe de règlement des différends », a souligné Dramane Milloho.

Selon lui, ce rapport est le fruit d’un travail qui a permis d’exclure des entreprises indélicates de la commande publique. « Le Conseil de Régulation a organisé en 2018 dix sessions, dont 8 extraordinaires et 2 ordinaires. L’organe de règlement des différends a eu durant la même période, mille sessions et au cours de ses travaux, cet organe a épinglé des entreprises au nombre desquelles quinze ont été exclues de la commande publique», a indiqué le M. Milloho.

« Le contenu de ce rapport de l’ARCOP sera rendu public lors d’une conférence de presse qui se tiendra le 12 septembre 2019 », a promis le président de l’ARCOP.

Créée en juin 2014, l’ARCOP a pour mission la régulation des marchés publics et des délégations de service public. Cette mission de régulation comprend entre autres, la définition des politiques, la formation et l’information des acteurs, le maintien du système d’information, l’audit et l’évaluation du système. Pour assurer sa mission, l’ARCOP est composée de trois organes qui sont notamment : le conseil de régulation, le secrétariat permanent et l’organe de règlement des différends (ORD).

DCI/PM

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir