Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

©Premier ministère

ECONOMIE

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en audience le jeudi 5 septembre 2019 dans la soirée, une délégation de l’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP) conduite par son président Dramane Milloho. Cette délégation a saisi cette opportunité pour présenter l’ARCOP dans toute sa diversité au Chef du Gouvernement, ainsi que le rapport d’activités 2018 qui sera publié dans les jours à venir.

Pour cette première rencontre avec le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, le président de l’ARCOP a tenu à présenter sa structure avec toutes ses composantes. Il a aussi partagé avec le Premier ministre, les résultats des activités de l’insitution durant l’année 2018. « Nous avons présenté au Premier ministre, le rapport 2018 de l’ARCOP qui comporte 10 chapitres qui traitent des activités diversifiées de l’organe de règlement des différends », a souligné Dramane Milloho.

Selon lui, ce rapport est le fruit d’un travail qui a permis d’exclure des entreprises indélicates de la commande publique. « Le Conseil de Régulation a organisé en 2018 dix sessions, dont 8 extraordinaires et 2 ordinaires. L’organe de règlement des différends a eu durant la même période, mille sessions et au cours de ses travaux, cet organe a épinglé des entreprises au nombre desquelles quinze ont été exclues de la commande publique», a indiqué le M. Milloho.

« Le contenu de ce rapport de l’ARCOP sera rendu public lors d’une conférence de presse qui se tiendra le 12 septembre 2019 », a promis le président de l’ARCOP.

Créée en juin 2014, l’ARCOP a pour mission la régulation des marchés publics et des délégations de service public. Cette mission de régulation comprend entre autres, la définition des politiques, la formation et l’information des acteurs, le maintien du système d’information, l’audit et l’évaluation du système. Pour assurer sa mission, l’ARCOP est composée de trois organes qui sont notamment : le conseil de régulation, le secrétariat permanent et l’organe de règlement des différends (ORD).

DCI/PM

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé