Aujourd'hui,
URGENT
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis
Burkina: l'UAS dénonce le mépris du gouvernement quant aux conditions de reprise du dialogue social
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la gestion des crises 
Tanzanie: une soixantaine de morts après l’explosion d’un camion-citerne

ECONOMIE

Le samedi 4 mai a eu lieu à Ouagadougou, la présentation de l’Italia Africa Business Week (IABW) 2019. L’Italia Africa Business Week est le premier forum économique et commercial de la diaspora africaine en Italie. La cérémonie de présentation s’est faite en présence de plusieurs entrepreneurs burkinabè.

« Construire le business 4.0 », c’est sous ce thème que se tiendra la 3e édition de l’IABW, les 26 et 27 novembre 2019 à Milan, en Italie. L’Italia Africa Business Week, entend faciliter la rencontre entre les entrepreneurs africains et italiens en vue d’échanger et créer des opportunités d’affaires. Ce forum se veut être également le premier d’une série de rencontres-échanges économiques entre les entrepreneurs italiens et africains désireux de développer de nouveaux partenaires économiques et commerciaux. Selon les organisateurs, l’histoire de l’économie italienne est étroitement liée aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’aux systèmes coopératifs. Ce pays a également su promouvoir une forte culture industrielle dans laquelle l’Afrique pourrait puiser des ressources pour développer la sienne.

Madi Sakandé, entrepreneur burkinabè intervenant dans le froid et vivant en Italie pendant plus de 20 ans, trouve qu’il existe beaucoup de similitudes entre l’Italie et le Burkina. Il souhaite également que cette fois-ci il y ait une forte délégation d’entrepreneurs burkinabè qui participent à cette conférence. Parce qu’ils vont «  trouver sur place des frères, qui peuvent les aider à comprendre mieux l’Italie et surtout comprendre l’entrepreneuriat et pouvoir créer des rapports de création de business ». 

Pour Cléophas Adrien Dioma, président exécutif de l’IABW, le concept 4.0 a été choisi comme thème pour entrer dans une dimension technologique. « Parce qu’on s’est rendu compte que l’Afrique utilise aussi beaucoup les technologies. Alors que quand on parle de technologie, on ne voit pas le rapport entre l’Afrique et les pays européens. Et nous avons tenu à parler du Business 4.0 parce que l’Italie est un pays où l’innovation est permanente. Ils innovent chaque fois pour ne pas être à la traine en matière de technologie derrière les autres pays. Et il est très important pour les 2, c’est-à-dire l’Afrique et l’Italie, de s’asseoir et de discuter autour des avantages de cela ». 

En terme d’innovation cette année il y a d’abord le thème. Il y a ensuite le volet sécuritaire qui a été ajouté. Selon Cléophas Adrien Dioma, l’Italie a beaucoup de choses à donner en matière de sécurité, surtout au niveau de l’information, de la formation, du savoir-faire. « C’est l’un des rares pays à être touché par les attentats. Et cela, c’est grâce à l’Intelligence italienne qui est très forte. Ils ont vécu beaucoup de choses dans leur histoire qui les a poussé à créer une aptitude à comprendre rapidement les problèmes de sécurité et à trouver des solutions avant que ce ne soit trop tard »a-t-il ajouté. L’autre innovation, c’est le tourisme, parce que l’Afrique a un fort potentiel culturel. Et beaucoup de personnes vivent de l’art, de la culture. Il faut donc amener les Européens à visiter nos pays et à créer des business dans le domaine touristique. 

Pour mémoire, l’IABW a été créée en 2016, lors de la visite du président du Faso au Vatican.

 

                                                                                 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé