Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

ECONOMIE

Le bureau consulaire  de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) conduite par son président Mahamadi Savadogo a été reçu en audience ce lundi 8 avril 2019 par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Au menu de cette rencontre, l’amélioration continue du climat des affaires, les textes concernant la réglementation du commerce et l’industrie au Burkina et la reconnaissance des produits burkinabè exportables en République populaire de Chine.

Aux termes d’une audience d’une heure, Mahamadi Savadogo s’est dit satisfait des échanges avec le Premier ministre qui selon lui, a accordé une oreille attentive à leurs doléances. Des doléances qui se résument en l’amélioration continue du climat des affaires, les textes concernant la réglementation du commerce et l’industrie au Burkina et la reconnaissance des produits Burkina exportables en République populaire de Chine via les textes à prendre.

Des doléances qui ont reçu une oreille attentive du chef du gouvernement burkinabè. «Le Premier ministre a promis nous revenir dans un bref délai pour faire un travail technique. Toute chose qui lui permettra de prendre les décisions adéquates», a laissé entendre M. Savadogo.

Sur l’importation du riz impropre à la consommation au Burkina, le président de la CCI-BF est très clair. «Je qualifie ces personnes de malfrats. Pour moi ce ne sont pas des commerçants. Parce que le commerçant a aussi une famille», soutient Mahamadi Savadogo. Du reste, le président savadogo rassure que la CCI-BF travaille en bonne intelligence avec le ministère du Commerce et des différentes brigades en place pour éradiquer ce phénomène.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir