Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

ECONOMIE

Le groupe de la Banque mondiale au Burkina Faso a tenu un déjeuner de presse avec le réseau des journalistes de la banque mondiale   le vendredi 23 novembre 2018. La  présentation  du nouveau cadre de partenariat de la Banque mondiale avec le Burkina  et l’ensemble des projets et programmes financés par la banque (portefeuille)  était à l’ordre du jour.

La BM a adopté en juillet 2018, un nouveau cadre de partenariat (CPF) avec le Burkina Faso pour la période 2018- 2023. Ce cadre, guidera l’action du groupe pour accompagner le pays des Hommes intègres dans la mise en œuvre du PNDES (plan national de développement économique et social). Selon le groupe, ce cadre de partenariat s’articule autour de trois axes stratégiques que sont : la création d’emplois et la croissance ; l’investissement dans le capital humain et la protection sociale ; le renforcement de la gouvernance économique et de la participation citoyenne.

L’objectif du nouveau partenariat pays est de promouvoir le développement des secteurs porteurs de croissance et créateurs d’emplois productifs (transformation de l’économie et compétitivité ; croissance économique équitable ; bonne gouvernance et participation citoyenne). Aux dires du représentant résident de la banque mondiale au Burkina, Cheick Kanté, les grands axes du CPF sont cohérents avec  le PNDES, les conclusions du diagnostic systématique pays(DSP) ; les ODD (objectifs du développement durable)    ; les leçons du portefeuille en cours.

S’agissant de la situation du  portefeuille, une liste indicative de nouvelles opérations nationales  a été présentée lors de cette rencontre. Il s’agit entre autres des opérations sur  l’élevage, l’appui budgétaire ; la décentralisation ; le projet d’appui au secteur de l’eau ; le projet d’enseignement supérieur ; le projet santé. Des projets sous régionaux, l’irrigation au sahel et  la dorsale nord figuraient sur la liste.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir