Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

ECONOMIE

A l’issue du Conseil des ministres tenu ce mercredi 19 septembre 2018, le gouvernement a adopté le projet de loi portant budget de l’Etat gestion 2019. Selon le porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, il s’établit à : 2237,42 milliards de FCFA au titre des recettes et 2503,59 milliards de FCFA au titre des dépenses.

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale dite session budgétaire s’ouvre ce mercredi 26 septembre 2018. C’est au cours de cette session que les députés vont examiner le projet de loi portant budget de l’Etat, gestion 2019.  Pour que ce processus soit respecté, le gouvernement doit déposer le projet du budget 2019 avant l’ouverture de la session. Et c’est ce projet de loi qui a été finalisé par le conseil des ministres de ce 19 septembre.

« Il s’agit de recette de 2237,42 milliards de FCFA et des dépenses de 2503,59 milliards de FCFA. Par rapport à 2018, nous avons une hausse de recette budgétaire de 23% et une hausse des dépenses de 9,15%. Le niveau du déficit, lorsqu’on le rapporte au PIB nominale, projeté pour 2019 est de 3% », a affirmé Remis Dandjinou.  Le besoin de financement pour couvrir les dépenses sera de 266, 17 milliards si le projet est adopté tel.  En 2018, le déficit était de 423 milliards de FCFA.

En rappel, le budget 2018 se déclinait à plus 2441 milliards de F CFA au titre des dépenses contre plus de 2018  milliards au titre des recettes totales avec un besoin de financement de plus 423 milliards de F CFA.

 

Source : DCPM/MCRP

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir