Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

Le bureau consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a rendu compte, aux médias et à l’ensemble de la communauté des affaires burkinabè, de ce qu’ils ont pu accomplir au cours d’une année d’exercice. Le bilan s’est fait au cours d’une conférence de presse tenu ce vendredi 16 février 2018 à Ouagadougou.

Cette rencontre avec les hommes de média s’inscrit dans une logique de redevabilité vis-à-vis des communautés burkinabè des affaires, selon le président de la Chambre de commerce, Mahamadi Savadogo. Il estime qu’après une année d’activité, il était nécessaire de communiquer autours du bilan de cette première année de la mandature 2016-2021. «Un an après, nous parvenons à des résultats satisfaisants mais, nous estimons qu’il y a encore davantage à faire», a-t-il dit, avant de donner la parole à Issaka Kargougou, directeur général de la Chambre de commerce.

M. Kargougou a expliqué qu'au titre des activités réalisées, on dénombre, entre autres, 12 619 nouvelles entreprises créées en 2017 contre 11 661 en 2016, 5 511 avis d’appel d’offre nationaux et internationaux diffusés. Puis la délivrance de 85 393 documents d’importation et d’exportation, 19 opérateurs économiques ont aussi bénéficié d’une assistance pour l’obtention de visas d’affaires.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’une négociation avec la Banque mondiale a abouti à un don de 600 millions de francs CFA qui serviront au renforcement des capacités des acteurs dans le secteur du pastoralisme au Sahel. Sur la même lancée, cinq milliards de francs CFA sont en cours de négociation avec l’Union européenne pour la mise en place d’un projet de développement des grappes d’entreprises-huilerie, de coton, du miel et de l’énergie solaire.

Le directeur général a, en outre, notifié les perspectives pour 2018. Il s’agit de la célébration des 70 ans de la CCI-BF, de la création du 1er Centre d’appel sur les préoccupations des entrepreneurs (CAPE) joignable au 34 08, des travaux d’extension du port sec de Bobo-Dioulasso pour un coût global de 16 milliards de francs CFA, de la construction du port sec multimodal de Ouagadougou pour 25 milliards de francs CFA.

A ceux-là, s’ajoutent le lancement des travaux de construction du siège national pour quatre milliards de francs CFA, la construction d’un parking gros porteurs à Cotonou (2,107 milliards de F CFA) et du  siège de la représentation de la CCI-BF à Lomé évalué à 503 millions.

En rappel, c’est le 30 novembre 2016 que les membres de l’assemblée générale de la CCI-BF ont été officiellement installés dans leurs fonctions d’élus consulaires par le ministre en charge du Commerce. C’est également ce jour  que les membres du bureau consulaire ont été élus et ont placé Mahamadi Savadogo à la tête de la structure.