Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

CULTURE

La 11e  édition de la Harpe de l'excellence a connu son appothéose ce samedi 14 septembre 2019 à Ouagadougou. Placée sous le patronage du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, cette 11è édition qui a connu la participation de groupes de Bobo-Dioulasso, a été enlevée en junior par Sangla Yann et en sénior par le groupe Haeven Singers.


La Harpe de l’excellence a pour objectif selon son promoteur, Paul Yelnodo Kaboré, de promouvoir la musique chrétienne et à contribuer aux renforcements des capacités des groupes musicaux. Cette 11e édition connait des innovations. Notamment l'association de la ville de Bobo-Dioulasso. « Dix ans durant, nous n'avons pas eu la chance d'y aller mais cette année, la Harpe de l'excellence s'est tournée vers la ville de Bobo-Dioulasso et cela ne fait qu'augurer des lendemains meilleurs. Donc pour nous, c'est une occasion que l’on donne à la jeunesse de Bobo-Dioulasso de participer à cette édition», se réjouit le promoteur.

Ils étaient 9 groupes au départ pour ce qui est des séniors et 9 également au niveau des juniors. A la finale, ils étaient 3 groupes autant chez les juniors que chez les séniors. Le lauréat chez les juniors repart ainsi avec un vélo et les deux autres, des kits scolaires. Quant au lauréat chez les séniors, il repart avec une enveloppe de 500.000 FCFA. Après 10 une décennie d'existence, le bilan est très positif selon M. Kaboré qui estime que la plupart des lauréats des éditions précédentes ont au moins un album sur le marché de la discographie.

Pour le parrain de cette édition, Alphonse Dakouré, si cette tribune n'existait pas, il fallait la créer. "La musique réussit ce miracle permanent de résonner de façon personnelle, pour chacun de façon différente, tout en nous reliant les uns aux autres. En effet, grâce à la Harpe de l'excellence, nos enfants ont été initiés aux arts et à la culture de notre pays et sensibilisés sur des thèmes utiles à leur éducation civique, morale, culturelle et surtout spirituelle", témoigne M. Dakouré.

Ambassadeur de cette édition, le pasteur Patrice Tiendrébéogo, estime que "toutefois que vous parlerez d'excellence dans la louange et l'adoration au Père, sachez que vous êtes immédiatement en conflit avec celui qui, par son orgueil, a été précipité sur la terre." Il invite par conséquent, à soutenir tous ceux qui prônent ces initiatives au lieu de les freinées.

L'Invitée spéciale de cette édition 2019 de la Harpe de l'excellence, n'est autre Nana Lukezo, chantre de la République démocratique du Congo dont une chanson a servi de morceau imposé.

Le palmarès

La Harpe junior
1- Sanglan Yann
2- Kenza Ouédraogo
3- Rebecca Tigati

Harpe sénior
1- Haeven Singers
2- Jeiel
3- Les Worshippers

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé