Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

CULTURE

La 11e  édition de la Harpe de l'excellence -une compétition de musique- se tient du 21 juillet au 15 septembre prochain à Bobo-Dioulasso. La cérémonie de lancement de la compétition a eu lieu le dimanche 21 juillet 2019 à Ouagadougou. Cette édition est placée sous le patronage du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou.

La Harpe de l’excellence a pour objectif de promouvoir la musique chrétienne et à contribuer aux renforcements des capacités des groupes musicaux. Cette 11e édition connait des innovations. Selon le promoteur, Paul Yelnodo Kaboré, par ailleurs président du comité d'organisation, le premier niveau des innovations est l'association de la ville de Bobo-Dioulasso à cette 11e édition. « Bobo-Dioulasso est la 2e ville du Burkina Faso qui est assez grande et où nous avons de la jeunesse qui aime la musique, aspire aussi à se faire former et à s'améliorer. Donc pour nous, c'est une occasion que l’on donne à la jeunesse de Bobo-Dioulasso de participer à cette édition » a précisé le promoteur. L'autre innovation ajoute-t-il, est de travailler à mettre la Harpe de l'excellence en ligne c'est-à-dire, « travailler de sorte à ce que l'information soit faite de façon constante ». 

Aussi, à cette édition, deux artistes internationaux venant du Congo et du Togo seront de la partie. « Histoire de rehausser le niveau de l'édition actuelle » affirme M. Kaboré. Une chose, aux dires du promoteur, qui n'avait pas été faite aux éditions antérieures.

Pour le parrain de cette édition, Alphonse Dakouré, la Harpe de l'excellence veut contribuer à l'efficacité dans la louange dans les églises et inciter la jeunesse à participer activement à la vie de l'église. « Nous offrons aux jeunes un cadre d'échanges inter-dénomination afin de renforcer les potentialités musicales des acteurs de la louange. Elle équipe les jeunes: futures responsables et acteurs de la louange dans nos églises à la recherche de l'excellence pour le service de Dieu » rassure-t-il.

L'ambassadeur de cette édition, le Pasteur Patrice Tiendrebeogo, se réjouit du fait que la Harpe de l'excellence a initié les enfants à la culture burkinabè. « Grâce à la Harpe de l'excellence, nos enfants ont été initiés aux arts et à la culture de notre pays, sensibilisés à des thèmes utiles à leur éducation civique, morale, culturelle et surtout spirituelle »  se réjouit ''l'ambassadeur''.

Pour cette édition, c'est environ 25 groupes dont 9 groupes seniors et 9 juniors qui prendront part à ce tremplin de la musique chrétienne. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir